img11 Juil 2023

imgSonet Saint-Louis

img0 Comments

Que révèle la marche des églises chrétiennes sous le leadership du Pasteur Gregory Toussaint?

*Que révèle la marche des églises chrétiennes sous le leadership du Pasteur Gregory Toussaint?*

Pasteur Gregory Toussaint. Qui est cet homme qui vient dans le champ de la conscience patriotique des Haïtiens à un moment où tout est dégénérescence ?

J’avais rencontré Gregory Toussaint dans les années 2005 et 2006 à Montréal lorsqu’il il venait prêcher régulièrement à l’église Baptiste, dirigée par le révérend Pasteur Kirchner Firmin dont je fus membre pendant mon séjour montréalais. J’étais étudiant à l’université de Montréal et lui, il venait à peine de terminer ses études théologiques à Texas, au séminaire théologique de Dallas, reconnu pour sa rigueur académique et son standard international d’enseignement universitaire.

À cette époque, il avait confié ses intentions de poursuivre ses études doctorales en théologie. Très charismatique, il comptait de nombreux fanatiques dans la communauté haïtienne de Montréal dont l’influence grandissante suscitait l’espoir et lui permettait ainsi de jouer un rôle de réveil citoyen auprès de ses compatriotes.

Un pasteur à la tête de la république, rien de nouveau. Cela s’est passé en 2006 en Allemagne où Angela Merkel, l’une des femmes les plus influentes du monde, fille d’un pasteur qui avait dirigé une église luthérienne, est devenue chancelière. Brésil en avait fait l’expérience avec le prédécesseur de Lula da Silva. Donald Trump mise aujourd’hui sur la droite chrétienne pour reconquérir la Maison Blanche.

En Haïti, en 1990, Jean-Bertrand Aristide, père de l’église, a été élu président d’Haïti grâce au mouvement de « ti legliz », base de la théologie de libération. Les hommes de l’église et les artistes restent les plus grands meneurs de foules de tous temps.

La marche du 9 juillet 2023, qui fut un succès colossal, annonce-t-elle le retour de l’église en politique ou l’unité de l’église avec le peuple de Dieu? La rédemption d’Haïti sera-t-elle le fait de l’élite des lumières du protestantisme haïtien? Tout indique ces jours-ci que les prédications de Gregory Toussaint, largement suivies, vont le dans le sens d’une revanche sur l’humiliation dont le peuple haïtien est l’objet depuis ces deux siècles d’histoire.

Cette marche est un signal très fort. Malgré la déception de l’église, ses égarements, elle reste la seule force capable de mobiliser les Haïtiens pour mener le combat pour la dignité et le respect des droits.

Cette poussée évangélique suscite de l’espoir. Si elle est structurée, elle pourra transformer le paysage social et politique d’Haïti. Car, en ces temps de grande désespérance, Haïti a besoin d’une parole forte et légitime. Celle-ci ne peut sortir que de l’église à laquelle j’appartiens et continue de faire confiance.

Il ne fait aucun doute que le Pasteur Gregory Toussaint cherche à renouer l’église avec la politique et sa véritable mission sociale. En ce sens, il a raison : le chrétien ne doit pas être en retrait de la vie politique. Au contraire, il doit être à l’avant-garde de toutes les batailles pour l’avancement des droits. Une fois de plus, l’église se positionne comme un élément majeur sur lequel les hommes et femmes politiques doivent compter ou avec lequel ils devraient composer pour les batailles à venir.

Gregory Toussaint est-il un activiste politique chrétien ou sera-t-il le porte parole d’un message d’un groupe pour les prochaines compétitions électorales à venir?

Depuis un certain temps, on constate que l’imbrication du politique et du religieux est observée dans le message du pasteur Toussaint. Sa vision de l’État et de la société est celle du rôle de Dieu et l’intervention de celui-ci dans l’histoire de l’humanité et précisément celle du peuple haïtien. Le militant chrétien place Haïti à la fois dans une perspective divine et historique. Pour lui, l’indépendance d’Haïti était une intervention de Dieu dans l’histoire de ce pays, de toute une race d’hommes sur laquelle le Divin a jeté ses regards. L’homme n’est pas livré au hasard des variations. Il croit qu’après deux cent ans de chute et de défaillances des élites, Dieu n’a pas abandonné Haïti. Le temps du désert a pris fin. Nous sommes la génération qui, croit-il, conduira Haïti vers la gloire et la renommée mondiale.

Gregory a étudié aux États-Unis où la théologie n’est plus une question seulement de Bible. Elle englobe tout : politique, société, éthique, économie etc. C’est un pragmatique. Il connaît l’importance de la religion et l’argent en politique et comment associer la parole à l’efficacité de l’action. Il y a politique que s’il y a de résultat ou transformation positive de la société. Nos paroles ne peuvent être des vérités que si elles engendrent des actions positives. C’est le pragmatisme chrétien. “Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique”. Aimer un peuple, c’est lui donner un indice de bonheur élevé.

Quoiqu’on dise, les États-Unis ne sont pas un pays où la laïcité domine. Toute la prospérité des États-Unis repose sur l’observance des vertus chrétiennes: le travail, le respect des valeurs éthiques, la maîtrise de soi et le développement de l’intelligence individuelle repose, elle, sur la création de l’industrie.

Les États-Unis sont un pays de protestants, de catholiques, dominés par le christianisme même si la liberté de religion est garantie. Les églises chrétiennes étaient à l’origine des luttes pour le triomphe des droits civiques aux États-Unis, dont le féminisme. Les églises chrétiennes américaines ont une longue histoire dans la lutte pour l’avancement des droits civiques. Ce qui explique que cette marche a connu ce succès colossal sur le territoire américain.

Le succès de la société dépend de la valeur morale de chaque individu qui constitue l’unité de base de la société. Chaque citoyen doit être éduqué sur la base des valeurs morales et chrétiennes. Sans l’enseignement de ces valeurs et leur respect, la société haïtienne, pense-t-il, sera défaillante.

La politique ne peut pas se passer de vertus. Le militant religieux de son côté insiste sur les vertus du christianisme pour transformer Haïti. Pasteur Toussaint va-t-il marcher sur les traces de Martin Luther King pour faire avancer la cause haïtienne dans les grandes capitales occidentales par le biais des églises noires au moyen des mouvements pacifiques ? Tout peut se passer avec lui. Car Haïti a un vide de leadership à combler. Le vide est toujours vide de quelque chose. Est-il cet homme par qui Haïti va prendre la route de la renaissance nègre? Les États-Unis cherchent-ils un leader ? Le nettoyage du terrain politique haïtien à coups de sanctions entre-t-il dans cette stratégie à court terme ?

Sans risque de se tromper, personne aujourd’hui en Haïti et dans la diaspora n’a un tel pouvoir de convocation. C’est indiscutable. Cela doit être consolidé car rien ne peut réussir sans une bonne stratégie, une organisation bien huilée et une administration efficace. L’église Sheikina qu’il dirige est à la fois son bras religieux et économique et tend a devenir une grande corporation, une multinationale de la religion avec laquelle il s’engage à porter le message du Christ et d’Haïti dans le monde. Si cette marche fut un test exigé par les sponsors étrangers de la politique haïtienne, cette aventure a bel et bien marché. What next step?

Reconnaissons-le, la marche en question qui a mobilisé environ un million d’Haïtiens en Haïti et en terre étrangère, a été un succès impressionnant qui intervient à un moment où les églises chrétiennes veulent venir en réponse à ce qu’elles perçoivent comme un désastre, une catastrophe politique, morale, sociale et économique dont souffre la République d’Haïti.

Peu importe qu’on soit protestant, catholique ou vaudouisant, Haïti a besoin d’un visionnaire pour le faire sortir de ce trou, lui permettre de trouver sa dignité originelle. Les communautés évangéliques haïtiennes sont convaincues aujourd’hui que la politique est aussi leur champ d’ action. Le bonheur que recherche l’Église pour son peuple ne peut se faire que par la politique, et plus précisément la politique de la vertu qui exclut les vices et la corruption qui hypothèquent les chances de réussite de la nation.

Renouveau théologique, évangélique ou politique, retour aux fondamentaux moraux, tels que dictés par la Bible, en répondant à cet appel à la marche, le peuple semble y croire. Les vertus puritaines, on ne le saurait les mettre à l’écart dans la recherche du bonheur national salvateur. La politique des valeurs est la seule et la vraie.

Une question se pose: arrivera-t-il à convaincre les hommes politiques haïtiens et les représentants des pouvoirs publics à une vision chrétienne de l’État et du pouvoir, ou en cas d’impossibilité de reconversion, s’avancera-t-il dans une nouvelle marche dans la conquête du pouvoir personnellement ou à travers d’autres structures chrétiennes évangéliques? Le mouvement n’est pas politique. C’est une action à la fois civique et spirituelle, affirme le pasteur Gregory Toussaint. Cette initiative est arrivée à un moment où la classe politique haïtienne subit un déclin, marquée par un grand déficit idéologique tant à gauche qu’à droite: bricolage intellectuel, détournement de concepts juridiques, politiques, philosophiques et historiques. C’est la sécheresse intellectuelle et morale partout! Pas d’acteurs créateurs, le désarroi intellectuel et politique est considérable. Sur un autre point plus strictement humain, la vie a déserté la république ponctuée par des scènes d’horreur. Malgré tout, les Haïtiens qui ont marché hier et gardent encore un espoir pour leur pays natal. Il y a chez eux une soif de voir le meilleur pour leur pays, cette nation se hisser à la hauteur des idéaux démocratiques. Les messages de Gregory Toussaint ont rencontré et touché les cœurs. Les communautés chrétiennes évangéliques lancent le pari.

Sonet Saint-Louis av
Professeur de droit constitutionnel et de méthodologie de la recherche juridique à la faculté de droit de l’Université d’État d’Haïti
Faculté de droit 11 juillet 2023
Sonet.saintlouis@homail.com.tel 44073580

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un*