img16 Fév 2024

imgHerard Louis

img0 Comments

Café civique du vendredi 16 février 2024

Bonjour,

Café civique du vendredi 16 février 2024

Les Collectivités Territoriales, la Décentralisation, les Rôles des PAYSANS, des Départements, de la Société Civile, des Forces Armées D’HAÏTI, de la Police Nationale, de la BSAP, des Partis Politiques et de la DIASPORA.

NON! HAÏTI N’EST PAS UN PROTECTORAT DE FACTO AMÉRICAIN.

Chères et chers compatriotes,

«  Le protectorat, d’après le pluri dictionnaire Larousse, est un système juridique qui place un État sous la dépendance d’un autre, en ce qui concerne notamment sa politique étrangère et sa défense militaire; cet État lui-même ». Pour Gérard Cornu, dans son vocabulaire juridique, «  Régime établi ( parfois unilatéralement, le plus souvent par traité) selon lequel un État ( dit État protégé) sans perdre son existence ni sa personnalité juridique confie l’exercice de certaines compétences internes ou internationales à un autre État qui s’engage en retour à la (sic) protéger contre toute agression extérieure et à lui apporter aide et conseil dans la mise en œuvre des réformes qu’implique sa modernisation ». De son côté, le toupictionnaire ( le dictionnaire de politique ) affirme que: «  En politique, le protectorat est le contrôle exercé par un État puissant sur un État plus faible. Prenant la forme d’une convention ou d’un acte unilatéral, il crée une dépendance limitée de l’État protégé à l’égard de l’État protecteur. 
«  L’État protecteur prend en charge les relations extérieures, la sécurité et parfois une partie de l’administration de l’État protégé qui garde une certaine autonomie intérieure et sa personnalité internationale, ce qui le différencie de la colonisation pure et simple. »

Partant de ces trois définitions, je déduis que NOTRE PAYS SOUVERAIN, LA RÉPUBLIQUE D’HAÏTI, EST ASSIMILÉ À UN PROTECTORAT AMÉRICAIN.

Et vous, UNIVERSITAIRES de tous les niveaux, qu’en pensez-vous?

Pour justifier ce protectorat, le gouvernement américain doit présenter in illico ( sur le champ) au peuple haïtien la CONVENTION ou le TRAITÉ qui l’habilite à protéger HAÏTI, un ÉTAT SOUVERAIN.

Dans le cas contraire, c’est un acte unilatéral que LES PATRIOTES HAÏTIENS DU PAYS ET DE LA DIASPORA REJETTENT DE TOUTES LEURS FORCES CIVIQUES ET MORALES.
VIVE LA SOUVERAINETÉ!
VIVE HAITI!
Patriotiques salutations
Hérard LOUIS
Genève, le vendredi 16 février 2024

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un*