img12 Avr 2023

imgHerard Louis

img0 Comments

Café civique du mercredi 12 avril 2023

Café civique du mercredi 12 avril 2023

Les Collectivités Territoriales, la Décentralisation, les Rôles de la Société Civile et des Partis Politiques

Ô HAÏTI!
Mon esprit et mon cœur ONT SOIF DE L’APPLICATION de la Constitution de 1987, des cinq (5) Décrets sur les Collectivités Territoriales du 1er février 2006 et de l’Arrêté du 28 décembre 2016 visant à l’optimisation de l’utilisation des revenus du Fonds de Gestion et de Développement des Collectivités Territoriales ( FGDCT) et à sa soumission au respect strict des lois qui le régissent et de la Constitution.

Chères et chers compatriotes,

La classe politique de 1987 à 2023 a trahi le peuple et les Collectivités Territoriales par son avidité politique, par sa ruse, par sa violence maquillée, déguisée ou camouflée et par sa démagogie.
Et pourtant, les 4 Fédérations Nationales et les 40 Fédérations Départementales des Collectivités Territoriales n’ont jamais compris si les parlementaires sont leurs premiers ennemis politiques sur le plan constitutionnel depuis le 7 février 1988.
Nos parlementaires ne réclament que leurs droits constitutionnels. Ils n’ont jamais lutté à côté des Collectivités Territoriales pour leurs droits et leurs attributions bafoués, méprisés et piétinés par le pouvoir exécutif. Le premier choc ouvert a eu lieu en 1998 quand le Président René Préval a torpillé le Conseil InterDépartemental après 4 mois de fonctionnement.
L’amendement constitutionnel de 2011 a vu les parlementaires de la 48e et de la 49e d’une part, supprimer à l’article 192 le pouvoir des Assemblées Départementales de choisir les membres du Conseil Électoral Permanent, d’autre part, annuler à l’article 217 le droit au Conseil Interdépartemental d’élaborer la Loi de Finances avec le pouvoir exécutif.

Aujourd’hui, si le banditisme préside la destinée de la Justice et de la Sécurité Publique, la destinée du système éducatif , du système sanitaire, bref de la RÉPUBLIQUE et de chaque famille, c’est parce que les articles 52.3 et 268 de la Constitution ont été VOLONTAIREMENT IGNORÉS par CALCUL POLITIQUE des Partis Politiques et des Décideurs Politiques.
De plus, l’article 118 du Décret cadre de la Décentralisation sur la Sécurité Publique a connu le même sort.

La priorité de ces derniers était et est l’INTÉRÊT PERSONNEL et NON L’INTÉRÊT PUBLIC.

MERCI À CETTE CLASSE POLITIQUE INDIGNE DE LA PATRIE!

LES EXCEPTIONS NE FONT PAS LA RÈGLE.

Patriotiques salutations
Hérard LOUIS
Genève, le mercredi 12 avril 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un*