img26 Nov 2023

imgHerard Louis

img0 Comments

Café civique du lundi 27 novembre 2023

Bonjour,

Café civique du lundi 27 novembre 2023

Les Collectivités Territoriales, la Décentralisation, les Rôles des PAYSANS, de la Société Civile et des Partis Politiques

La politique ne se fait ni « dans la boue », ni « dans le sang », ni dans la dilapidation des fonds publics mais dans l’application des lois et le respect de la Justice Républicaine.

Chères et chers compatriotes,

Nous vivons dans une République mensongère. Cette dernière s’exprime et se traduit en Accords, Institutions et Commissions d’Experts. La lecture comparative des deux (2) Accords du Premier Ministre Ariel Henry avec ses partenaires soumis se révèle extrêmement importante pour mieux comprendre les similitudes, les contrastes, les articles violés et surtout les suppressions de certaines sections du premier accord dans le second. J’ai choisi, à titre d’exemple de suppressions, la section VII de l’Accord des 10, 11, 12, 13 et 14 septembre 2021. En quoi consiste-t-elle?

En effet, cette section VII intitulée « Évaluation du système d’enregistrement des citoyennes et des citoyens » comprend trois (3) articles, plus précisément les articles 19, 19-1 et 19-2.
Commentons-les l’un après l’autre.
1) Article 19.- Le Gouvernement met en place une commission d’experts chargés d’effectuer, dans la transparence, un audit du système d’enregistrement des citoyennes et des citoyens afin de vérifier la fiabilité du processus de fabrication et d’émission des cartes d’identification nationale.
Cette commission a-t-elle été créée par un Arrêté ministériel durant l’application du Premier Accord au cours des 17 mois de Gouvernance du Premier Ministre Ariel Henry ou a-t-elle travaillé dans l’opacité, l’obscurité ou en catimini?

NON!

Quelles contraintes avait notre Premier Ministre pour ne pas créer cette commission d’experts afin d’évaluer « le processus de fabrication et d’émission » de la CARTE DERMALOG , l’un des quatre (4) piliers ( le jugement PetroCaribé, la conférence nationale souveraine, c’est-à-dire sans la présence de la communauté internationale et le jugement des assassins de Me Monferrier Dorval ainsi que des massacres du Bel-Air et de La Saline) des revendications de Me André Michel pour décrier et avilir le Président Jovenel Moïse?

Aucune contrainte, aucun obstacle, aucun empêchement.

Notre Premier Ministre et l’idéologue Me André Michel ont gouverné en maître et seigneur «  Pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire ».

Est-ce un désaveu du Premier Ministre et du Conseil des Ministres pour Me André Michel qui avait claironné, dénoncé, crié haut et fort en conférence de presse et à travers les stations de radiodiffusion une ruse du Président en exercice afin de fausser les résultats des prochaines élections?

2) Article 19-1. Cette commission devra soumettre au Premier Ministre un rapport exhaustif avec des recommandations motivées sur la meilleure stratégie à adopter pour crédibiliser le processus d’identification des citoyens.

Si la commission n’a jamais été formée, il est évident qu’aucun rapport n’a été rédigé.
Y avait-il un budget pour le fonctionnement de cette commission?
Comment expliquer que Me André Michel et le SDP n’avaient jamais exigé la création de cette commission?
Ce parti politique et ses dirigeants qui avaient soutenu la position de Me André Michel doivent des explications non seulement aux membres du parti mais à la République et à la diaspora.

3) Article 19-2. Sur la base des recommandations, ci-dessus, un délai suffisant sera accordé pour permettre à un maximum de citoyens en âge de voter d’être identifiés par l’ONI et de figurer dans le Registre Électoral du CEP.
Quelles ont été les dispositions prises pour l’identification et l’inscription de tous les nouveaux citoyens et nouvelles citoyennes depuis l’assassinat du Président Jovenel?

Chères lectrices, chers lecteurs,

RIEN DE TOUT CELA N’A ÉTÉ FAIT du vendredi 17 septembre 2021, date de la publication de cet Accord dans le journal Le Moniteur, au 21 décembre 2022, date de la signature du second accord.

Vérifiez vous-même le nombre de mois que les signataires de l’Accord déjà mentionné ont volontairement gaspillé en se cachant derrière l’insécurité pour ne pas appliquer les trois (3) articles reproduits.
Alors, quelle crédibilité peut-on accorder à ces bluffeurs, ces menteurs invétérés?
Nous nous demandons pour quels motifs les signataires des deux accords ont éliminé ces trois (3) articles.

Nous exhortons tous ceux et toutes celles qui apportent leur soutien au Premier Ministre dilettante, improductif, paresseux, trompeur et officiellement suspect dans le magnicide du Président de la République par la justice républicaine à reconsidérer leur appui civique et à lui retirer cet attachement immérité ainsi qu’au mystificateur patenté de la République Me André Michel pour avoir inventé de toutes pièces un scandale DERMALOG INEXISTANT, une contre-vérité, par haine personnelle contre le Président défunt de la République.
Par probité civique, intellectuelle et administrative, nous rejetons tout dirigeant politique qui construit sa renommée, son capital politique sur le mensonge, la haine, «  dans la boue et le sang ».
Nous devons combattre l’imposture et la criminalité sous toutes leurs formes.
Patriotiques salutations
Hérard LOUIS
Genève, le lundi 27 novembre 2023

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un*